Pages

L'ASSOMPTION

                                       

Salve Regina

Salut, ô Reine, Mère de miséricorde, notre vie, notre douceur, notre espérance, salut ! Nous crions vers toi, enfants d'Ève exilés. Vers toi nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes. Ô toi, notre avocate, tourne vers nous ton regard miséricordieux. Et, après cet exil, montre-nous Jésus, le fruit béni de tes entrailles. Ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie. 

Samedi 13 Août 

Confessions 

17h30 Bourg-de-Thizy  17h Amplepuis 18h St Victor ou sur rdv.

Messes à 18h30 Bourg de Thizy et St Victor sur Rhins

 
Dimanche 14 Août

9h St Vincent de R., Ranchal 

9h30 Bourg-de-Th. Messe en latin

10h45 Cours, Amplepuis, Thizy 

18h30 Assomption Bourg-de-Thizy

 

 

 
Lundi 15 Août ASSOMPTION 

 

9h Madone à La Gresle 

   9h30 Bourg-de-Th. Messe en latin

9h Pillon (Ronno)

10h45 Amplepuis, Madone à Le Cergne, Madone à Mardore,



                                



Belle fête de la Visitation

  Visitation-Marie-Elisabeth.jpg

 « Mon âme exalte le Seigneur ! » (Lc 1,46)

Fruit du Mystère : La Charité Fraternelle

Textes de méditation sur « La Visitation » de Benoît XVI :
Marie se rendit en hâte chez sa cousine Elisabeth pour lui rendre visite (cf. Lc 1,39). L'initiative de la Vierge fut marquée par une authentique charité, humble et courageuse, mue par la foi en la Parole de Dieu et par la poussée intérieure de l'Esprit Saint. Celui qui aime s'oublie soi-même et se met au service du prochain. Voilà l'image et le modèle de l'Église.
Chaque communauté ecclésiale est appelée, comme la Mère du Christ, à accueillir avec pleine disponibilité le mystère de Dieu qui vient habiter en elle et la pousse sur les voies de l'amour.
Plus l'homme est proche de Dieu, plus il est proche des hommes. Nous le voyons en Marie. Le fait qu'elle soit totalement auprès de Dieu est la raison pour laquelle elle est également si proche des hommes. Elle peut ainsi être la Mère de toute consolation et de toute aide, une Mère à laquelle, devant chaque nécessité, quiconque peut oser s'adresser dans sa propre faiblesse et dans son propre péché, car elle comprend tout et elle est pour tous la force ouverte de la bonté créatrice.
La Vierge Mère est consciente d'avoir une mission à accomplir pour l'humanité et que son histoire personnelle s'insère dans l'histoire du salut. Elle peut dire alors : « Son amour (sa miséricorde) s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent » (Lc 1,50). Par cette louange au Seigneur, la Vierge donne une voix à toutes les créatures rachetées qui, en son Fiat, trouvent la miséricorde de Dieu.
Mon âme magnifie - c'est-à-dire exalte - le Seigneur. Exalter Dieu signifie lui donner une place dans le monde, dans notre propre vie, le laisser entrer dans notre temps et dans notre action : telle est l'essence la plus profonde de la prière véritable. Là où Dieu devient grand, l'homme ne devient pas petit : là, l'homme aussi devient grand et le monde lumineux.
Quand la Vierge Marie rend grâce au Seigneur, elle nous prend à témoin. Marie partage, comme par anticipation, avec ses futurs enfants que nous sommes, la joie qui habite son cœur, pour qu'elle devienne la nôtre. Chaque récitation du Magnificat fait de nous des témoins de son sourire.
Nous ne devons pas seulement porter le Christ dans notre cœur, mais nous devons le porter au monde, de sorte que nous puissions aussi engendrer le Christ pour notre temps.

(Textes extraits des sermons, homélies, lettres et écrits de Benoît XVI)

1 Pater + 10 Ave avec la Clausule : « ... et Jésus, louange secrète empruntant notre voix, est béni. » + Gloria Patri